L’Encre de Phoebé

Un blog littéraire parmi d’autres

Archive pour septembre, 2008

Rimbaud – Le Dormeur du Val

Posté : 14 septembre, 2008 @ 9:36 dans Poésie | Pas de commentaires »

 

Arthur Rimbaud

 

 

Arthur Rimbaud est un poète français du XIXe siècle.

 

Le Dormeur du Val

 

C’est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent; où le soleil de la montagne fière,
Luit ; C’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pale dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement: il a froid.

Les parfums ne font plus frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au coté droit.

 

Arthur Rimbaud (1854-1891)
Poésies

Beauchemin – La Maison vide

Posté : 14 septembre, 2008 @ 12:19 dans Poésie | Pas de commentaires »

Beauchemin est un poète français. Il fut aussi médecin. Il est considéré comme un des premiers écrivains du terroir.

 

La Maison vide

 

Petite maison basse, au grand chapeau pointu,
Qui, d’hiver en hiver, semble s’être enfoncée
Dans la terre sans fleurs, autour d’elle amassée.
Petite maison grise, au grand chapeau pointu,
Au lointain bleu, là-bas, dis-le-moi, que vois-tu ?

Par les yeux clignotants de ta lucarne rousse,
Pour voir plus clair, plus loin, tu sembles faire effort,
Et froncer les sourcils sous ton chapeau de mousse.
Vers ces couchants de rêve où le soleil s’endort,
Pour voir plus clair, plus loin, tu sembles faire effort.

Il est couché, là-bas, au fond du cimetière,
Celui qui t’aime encore autant que tu l’aimais.
Petite maison vieille, au chapeau de poussière,
Celui qui t’aime encore autant que tu l’aimais,
L’absent, tant regretté, ne reviendra jamais.

 

Nérée Beauchemin (1850-1931)
Patrie intime

Apollinaire – L’Adieu

Posté : 14 septembre, 2008 @ 10:06 dans Poésie | Pas de commentaires »

Guillaume Apollinaire est un des principaux poètes français du début du XXe siècle. Il pratique le calligramme (terme de son invention désignant ses poèmes écrits en forme de dessins et non de forme classiques en vers et strophes).
 

L’Adieu

 

J’ai cueilli ce brin de bruyère
L’automne est morte souviens-t’en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps Brin de bruyère
Et souviens-toi que je t’attends

 

Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Alcools

Apollinaire – Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Posté : 13 septembre, 2008 @ 3:33 dans Poésie | Pas de commentaires »

Guillaume Apollinaire est un des principaux poètes français du début du XXe siècle. Il pratique le calligramme (terme de son invention désignant ses poèmes écrits en forme de dessins et non de forme classiques en vers et strophes).

 

 

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

 

 

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

L’amour s’en va comme cette eau courante
L’amour s’en va
Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passait
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

 


Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Alcools

Joseph Mallord William Turner

Posté : 13 septembre, 2008 @ 12:07 dans Peintures | Pas de commentaires »

Joseph Mallord William Turner

(1775-1851)

 

Turner est un peintre, aquarelliste et graveur britannique, né le 23 avril 1775 à Londres et mort le 19 décembre 1851 à Chelsea. Initialement de la veine romantique anglaise, son œuvre est marquée par une recherche novatrice audacieuse qui fera considérer celui que l’on surnomme le « peintre de la lumière » comme un précurseur de l’impressionnisme.

 

Le Bateau des esclaves

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Didon construisant Carthage

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Enterrement en mer

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Saint Erasme dans le Chapelle de l’Evêque Islip

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Le Grand-Canal

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Incendie de la Chambre des Lords et de la Chambre des Communes

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Pêcheurs en Mer

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Mortklate Terrace

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Dogana et Sainte Marie della Salute

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Ulysse se moquant de Polyphème

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Et mon préféré …

Le Téméraire
Free Image Hosting at www.ImageShack.us

12345...7
 

Au boulot les 3ème ! |
I have a dream |
En quatrième |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "Le regard des autres", 1er...
| Atelier permanent de lectur...
| Ilona, Mahée et Mila.